De l’Air, de l’Eau, de l’Arbre

Séjours & séminaires authentiques

Une histoire de belles personnes

L'histoire du Morvan est une histoire de gens de pays. Des enfants, des mères et des hommes pour qui la vie fût souvent rude mais aussi souvent joyeuse.

Une nourrice du Morvan à Paris  Des enfants de l'assistance publique accueillis dans le Morvan

D'abord l'histoire des enfants, de tous ces enfants de l'assistance publique qui ont été accueillis dans les fermes. Et qui aujourd'hui sont les plus fervents défenseurs de leur terroir ! Les enfants de Paris également, ceux dont les nourrices morvandelles ont pris soin en place de leur parents. Enfin, les enfants du pays simplement qui prenaient la loco pour rejoindre la classe des Settons avec leur institutrice priée de rester célibataire. L'historien des "petits morvans" mériterait bien un livre !

Toutes ces histoires sont à découvrir au Musée des nourrices et de l'assistance publique (Alligny-en-Morvan) et à "Ma p'tite Ecole" (Barrage du Lac des Settons, Montsauche)

 

Les galvachers du Morvan Le flottage du bois dans le Morvan

Les femmes et les hommes aussi. Nombreux furent galvachers et "pousseurs de bois". Dans les forêts pour le débardage ou le travail des champs, les hommes et leur attelage (de bœufs ou de chevaux de trait) ont précédé les tracteurs et engins forestiers. Le long des rivières, les mêmes poussaient, à l'aide d'une perche, les troncs d'arbres prélevés dans leurs forêts et destinée à Paris pour le bois de chauffage.  Et il fut aussi une période où nombre d'hommes firent campement secret, tinrent le maquis, pour défendre leur terre et leur liberté.

A rencontrer à l'écomusée des Galvachers (Anost), à l'écomusée du Flottage du bois (Clamecy), au musée de la résistance (Saint-Brisson).

 

L'ours sculpté de Pompon (Saulieu) Danseurs sur musique folklorique

Et quelques-uns furent artistes et entrepreneurs comme Vauban qui fit bâtir tant de citadelles et Pompon qui sculpta tant de forces animales. Ceux-là on aimerait en voir plus sur les terres gauloises du "Mont Moux" (oppidum romain sur le village de Moux-en-Morvan, objectif d'une ballade)

Tous ont vibré au son de la vieille, cet instrument mélodieusement grinça, qui fait encore danser sur les parquets.

A revivre au musée Pompon (saulieu), à l'écomusée Vauban (Saint-Léger en Vauban) et au musée du patrimoine oral (Anost).